fermer
Le Monde 28 /01/2002
La Folle Journée, Nantes

« L'explosion d'applaudissements qui aura salué le violoncelliste Jean-Guihen Queyras, la dernière note tombée, témoigne de cette tension, de cette attention qui se sont emparées du public devant un corps-à-corps étincelant de grâce, d'allégresse, de joie. Janos Starker a un successeur ! »