Altamusica

Propos recueillis Le 07/12/2001
par Yutha TEP Directeur d'Altamusica

 

Comment êtes-vous devenu musicien ?
 
Je suis né au Canada, j'ai suivi ensuite mes parents en Algérie, à l'âge de cinq ans. Ils n'étaient pas musiciens, mais mélomanes acharnés. Je ne suis arrivé en France, à Forcalquier, qu'à l'âge de 8 ans. Et à l'âge de 9 ans, j'avais assisté à un concert de fin d'année de jeunes élèves et je suis tombé en arrêt devant un garçon de 11 ans, qui apprenait le violoncelle.
Cela m'a énormément marqué et j'ai décidé sur le champs de jouer du violoncelle, d'en faire mon métier. Dès le mois de septembre suivant, je suis entré au Conservatoire de Manosque. Et j'ai eu la chance de ma vie en trouvant un professeur exceptionnel,pédagogue hors pair, une perle, Claire Rabier. On ne dira jamais assez l'importance du premier professeur.
Deux ans plus tard, j'ai rencontré Reine Flachot, qui avait déjà 60 ans à l'époque ; il y a eu un déclic entre nous, elle était un peu ma grand-mère, elle m'appelait la " petite crevette " car j'avais tendance à gigoter beaucoup en jouant ! Pendant deux ans et parallèlement à Claire Rabier, elle m'a préparé à l'entrée au Conservatoire Supérieur de Lyon, qui venait d'ouvrir et où je suis finalement entré pour quatre ans.
 
Qu'est-ce qui vous a poussé ensuite vers l'Allemagne ?
 
chez harmonia mundi couronne une série d'enregistrements magistraux tels que le CD "Arpeggione" avec le pianiste Alexandre Tharaud qui a obtenu les meilleures récompensesde la presse internationale (Editor's Choice du Gramophone, "E" (excepcional) de Scherzo, "Chamber Music Choice" pour le BBC Music Magazine et "Strad Selection"), les concertos pour violoncelle de Haydn et de Monn sur l'instrument d'époque avec le Freiburger Barockorchester
par Yutha Tep - décembre 2001
par Nicolas Baron - Mai 2009
par Patrick Jacquemot - janvier 2010
von Arnt Cobbers - Mai 2010
janvier 2011
Clemency Burton-Hill - mars 2011
2009
Magazine Diapason - Juin 2012